Troisième dîner Financi’Elles Actualités MixCity Nouveau décret visant à supprimer les écarts de rémunération entre F/H en entreprise et lutte du sexisme

Rencontre avec Margaux Hammer, une femme startupeuse qui dynamite les esprits féminins,

une interview réalisée par Ariane Benard-Mechler, membre du Conseil de MixCity

 

 

- En quelques lignes, qui êtes-vous Margaux ?

 

Toulousaine, agée de 28 ans et avocate de formation, j’ai opté pour un tournant radical dans ma vie professionnelle en février dernier. En effet, j’ai choisi de quitter l’avocature pour me concentrer sur le développement du French Curiosity Club (FCC), une startup qui met le pouvoir de la curiosité au service des femmes.

Le FCC est une communauté internationale d'environ 5000 femmes, fédérée autour de la curiosité. 

En outre, le FCC travaille pour des entreprises, des marques ou des institutions qui ont à cœur de valoriser les femmes : celles de la communauté FCC comme celles de leurs organisations – toujours via le prisme de la curiosité.

Enfin, le FCC a mis en place un programme social et solidaire, en collaboration avec des associations investies dans cet écosystème, pour notamment rencontrer des élèves et les rendre curieux. Le FCC, c’est aussi un facilitateur d’engagement puisque au sein de notre communauté, nombreuses sont celles qui souhaitent s’investir mais ne trouvent pas le projet/le temps/la flexibilité. En venant avec nous raconter leurs parcours aux collégiens, elles ont trouvé la solution !

 

 -  Quel pouvoir a la curiosité selon vous ?

Tous les pouvoirs. Dans ce monde qui se ré-invente chaque jour – ce qui conduit à être toujours plus compétitif, différent, efficace, énergique – c’est précisément la curiosité́. A mes yeux, c’est le seul moyen de réussir, de s’épanouir, d’être heureux.

 

La notion de curiosité induit « l’autre » :  les personnes que l’on croise chaque jour, les univers dont on ignore tout, nos amis de longue date mais dont on n’a jamais compris le métier, nos parents dont on a jamais vraiment questionné la vie « d’avant », les collaborateurs des autres départements dont on ne connaît pas nécessairement le périmètre d’action, les institutions qui nous gouvernent mais dont on ne saisit pas les nuances …

 

S’intéresser à tout cela conduit inévitablement à être plus cultivé-e, à avoir davantage confiance en soi, à être plus heureux-se, à faire des liens, à stimuler sa créativité, à trouver de nouvelles idées en faisant des parallèles et donc à être innovant-e, à mieux communiquer et donc à mieux comprendre l’autre, à se distinguer, à se rencontrer et donc à booster son réseau etc … Les bienfaits sont immenses et sont nécessaires au bon fonctionnement de toutes les structures : la famille, l’entreprise, …

 

 – De nombreux réseaux de femmes existent : quelle est la singularité du vôtre ?

La diversité. Notre approche est ouverte : les sujets abordés, les métiers des femmes de notre communauté, leur âge, leurs origines, les lieux où l’on se retrouve. Je crois que c’est ce qui fait notre originalité. Les femmes ont plus que jamais envie de solidarité féminine mais elles ne se reconnaissent pas forcément dans les réseaux existants dont l’approche peut apparaître parfois plus revendicative que positive Nous essayons d’innover sur ce sujet tant du point de vue de notre méthode que de notre image et cela nous rend singulier. En ce sens, le FCC se positionne davantage comme une communauté qu’un réseau.

 

 – D’après vous comment FCC, BNP Paribas MixCity et Financi’Elles pourraient écrire une histoire commune ?

En tout premier lieu, il y a une histoire commune évidente à écrire en innovant sur ce qui se fait en matière de réseaux féminins permettant ainsi d’embarquer plus de femmes de leurs organisations dans l’aventure – et permettre à BNP Paribas MixCity et Financi’Elles de se distinguer des autres.

Ensuite, l’histoire commune s’écrira par rapport à l’objectif à atteindre. En s’appuyant sur le pouvoir de la curiosité porté par le FCC, BNP Paribas MixCity et Financi’Elles amélioreront et accélèreront l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur de la banque, finance et assurance. 

Confiance en soi : En apprenant aux femmes de ces réseaux à avoir confiance en elle via l’organisation d’un BNP Paribas MixCity et Financi’Elles Curiosity Tour. Nous reprendrons les codes de nos rendez-vous de curiosité pour faire de ces femmes de vraies talkeuses,
Réseau et connaissances : En leur permettant d’assister aux rendez-vous de curiosité organisés par le FCC pour élargir leurs réseaux cross compétences et ouvrir leurs esprits en rencontrant chaque mois des femmes aux parcours insolites,
Information et solidarité : En important le concept de rendez-vous de curiosité en interne chez BNP Paribas via MixCity pour sensibiliser toute l’entreprise sur le leadership féminin en innovant par rapport aux cercles de conférences traditionnelles et en fédérant les équipes,
Rayonnement : En créant du contenu et en communiquant de manière innovante sur l’ensemble de ces initiatives portées pour faire rayonner ces réseaux et les femmes qui en font partie.

 

 – Quelles sont vos ambitions pour FCC ?

Devenir la plus grande communauté internationale de femmes et créer des liens entre elles autour de nos rendez-vous de curiosité : qu’une femme du FCC Toulouse puisse se rendre au rendez-vous de curiosité du FCC Mumbai pour rencontrer des femmes indiennes et bénéficier de tous les bienfaits de ces rencontres.

Nous voulons embarquer et accompagner toutes les entreprises, les institutions, les réseaux et les marques qui partagent notre vision et leur permettre de faire rayonner leurs convictions de façon innovante, impactante et positive.

 

Le mot de la fin

Rejoignez-nous !

 

https://frenchcuriosityclub.com/

 

Retour