Interview de Clarence Edgar Rosa, journaliste, chroniqueuse et auteure Actualités MixCity Enquête Elles'link : la mixité dans les services financiers

Le retour au bureau d'Isabelle Guittard-Losay, co-présidente de MixCity
 

« 11 mai 2020, premier jour du début du déconfinement, retour au bureau pour moi après 2 mois de travail intensif at home (pro et perso) !

 

Pas réellement sereine et en même temps assez contente de remettre un pied dans la vie d’avant et de revoir mes collègues… Sauf que dès l’arrivée, je comprends très vite que ce n’est pas le retour à l’ambiance de travail du temps où le Covid n’existait pas encore.

 

A l’accueil du bâtiment on me remet 2 masques pour la journée (puis par la suite à la semaine), je passe mes mains au gel hydroalcoolique. Puis dès le sas d’entrée un marquage au sol indique le sens de circulation, l’ascenseur indique que  2 personnes maximum doivent se tourner le dos… bon d’accord...

 

MARQUAGES 

 

A l’arrivée à l’étage, le chemin pour arriver sur le plateau est fléché avec un sens obligatoire et des sens interdits…

Les espaces de convivialité sont vides de fauteuils et de banquettes, seule la machine à café va nous permettre de survivre à cette première impression assez bizarre de ne pas reconnaître son lieu de travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

REUNION

 

Arrive l’heure du comité de direction qui ne peut pas se tenir dans  la salle habituelle car les capacités ont été divisées par 2 pour respecter les 2 mètres d’espace entre chacun ; nous sommes répartis en 3 ou 4 salles et devons garder nos distances et nos masques (pas évident lorsque l’on prend la parole de ne pas machinalement enlever son masque, ce que l’on me fit remarquer lors de ma première intervention !).

 

 

 

 

 

 

 

 

L’aventure de la cantine est aussi, assez spéciale avec des espaces conséquents entre les convives, ce qui ne rend pas très facile les échanges car on n’a personne à côté de soi…

CANTINE

 

Enfin pour accueillir les équipes qui seront splitées en 3 et reprendront le 2 juin, nous attribuons une place fixe à chacun pour la semaine de travail sur site. Certains postes sont condamnés pour respecter les mesures de distanciation et le flex office n’a donc plus cours…

 

ORDINATEUR

 

J’ai fait ce descriptif détaillé pour vous montrer que non, nous ne sommes pas dans des conditions de retour normal au travail sur site, mais toutes les conditions sanitaires sont réunies pour que ce retour se passe le mieux possible.

Cela m’a fait réaliser que je n’avais pas retrouvé le monde d’avant et que ça ne serait peut-être pas pour tout de suite. Probablement nous faudra-t-il imaginer une organisation avec une part plus importante du travail à distance qui a montré pour certains métiers, une bonne efficacité. Cela nécessitera de trouver le bon équilibre entre le temps professionnel et le temps pour la famille, surtout pour les femmes qui ont, pendant cette période de confinement, été beaucoup sollicitées.

Notre réseau s’efforce d’ailleurs de réfléchir pour enrichir son offre en se mettant dans le mouvement #TomorrowNow ! On vous en dira plus très bientôt… »

 

 

Retour